Auteurs francophones, De la Presqu'île de Crozon et des environs

Article de presse sur « Frère et sœur À chacun son chemin »

Publié le 22 janvier 2020 à 07h04 –

Le Télégramme (Article de Camille Mathy)

Livre. L’émouvant témoignage de Véronique Boënnec

Après 4 ans de travail d’écriture, Véronique Boënnec livre, avec « Frère et sœur, À chacun son chemin », un témoignage émouvant sur la reconstruction de soi.
Après 4 ans de travail d’écriture, Véronique Boënnec livre, avec « Frère et sœur, À chacun son chemin », un témoignage émouvant sur la reconstruction de soi.

Lecture : 2 minutes

Presqu’îlienne depuis 2012, Véronique Boënnec vient de faire paraître son premier ouvrage, « Frère et sœur, À chacun son chemin ». Une histoire de reconstructions qui touche au cœur.

Véronique Boënnec, de sa plume délicate, vient de faire paraître son premier ouvrage, « Frère et sœur, A chacun son chemin ». Un témoignage poignant qui touche au cœur. « Ce livre est une histoire de reconstructions », confie en souriant Véronique Boënnec. « Reconstruction après le suicide de mon frère aîné, reconstruction après un cancer… » Reconstruction du dialogue familial, aussi, après ces drames de la vie. « Tout ce que j’ai écrit a reçu le soutien de mes parents, qui ont été aussi une de mes premières sources », reprend Véronique.

Passage dans un atelier d’écriture

Originaire du Finistère nord, analyste programmeur en informatique de gestion, la jeune femme se met d’abord à la peinture à la fin des années 1990, « pour s’exprimer ». Figuratifs à ses débuts, ses tableaux glissent vers l’abstraction quand elle tombe malade, en 2000. « C’était plus facile pour moi, ça m’a permis d’exorciser. » À son arrivée en Presqu’île en 2012, elle s’inscrit à un atelier d’écriture. « Ça m’a plu direct », lance-t-elle. Tellement qu’en 2017, elle crée son association, Écrire en presqu’île de Crozon, qui réunit chaque semaine une quinzaine d’adhérents.

Trouver la force de rebondir

Pour son livre, quatre ans de travail ont été nécessaires. « La peinture m’avait déjà apaisée et il était important que ce ne soit pas un livre écrit dans la colère », confie Véronique qui, au fil des pages, aborde les thèmes difficiles de la mort, de la maladie ou encore de la maltraitance au travail. Engagé, très personnel, l’ouvrage est un témoignage universel dans lequel chacun peut puiser les forces de rebondir. « Si mon livre provoque des discussions au sein des familles, il aura accompli ce pour quoi je l’ai écrit », conclut Véronique.
À savoir
« Frère et sœur, A chacun son chemin », 17 €. Disponible à la librairie Le Parchemin, à l’Espace culturel Leclerc ou sur la plateforme Amazon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s