Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Roman

Les singuliers d'Anne Percin

Les singuliers

Roman d’Anne Percin

Éditions Babel – 2016

À partir des lettres de trois personnages fictifs, Anne Percin nous transmet l’ambiance et des détails sur le quotidien des peintres installés à Pont-Aven ou au Pouldu vers la fin du XIXe siècle dont Gauguin, Émile Bernard, Meyer de Haan … Les correspondances de Hugo Boch avec son ami Tobias et sa cousine Hazel, par le travail d’Hugo nous parlent aussi de l’arrivée de la photographie dans l’art et la vie quotidienne des gens des villages. Tous trois évoquent les mouvements nouveaux en peinture, les conflits qui opposent les différents courants artistiques, le nabisme, l’impressionnisme, l’académisme. Un peintre se distingue, exceptionnel, mais inclassable : Vincent Van Gogh interpelle, mais n’est pas reconnu, on le renvoie toujours à sa folie. L’auteur offre un regard extérieur sur la relation entre Gauguin et Van Gohg.

J’ai trouvé ce livre passionnant. Il me donnerait presque envie de reprendre mes pinceaux dans cette période de confinement. La correspondance datant de 1888 à 1891 évoque la grippe espagnole et les nombreux morts qu’elle a provoqués, elle permet ainsi un parallèle avec notre situation actuelle. Peu de précautions étaient prises à l’époque, essayons de faire mieux !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s