Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Roman

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer

Ces rêves qu’on piétine

Roman de Sébastien Spitzer

Les Éditions de l’Observatoire – septembre 2017

Livre de Poche – Janvier 2019

Magda décide de s’enterrer dans le bunker avec les derniers dignitaires de l’Allemagne nazie, de suivre son Führer jusqu’au bout. L’auteur a romancé les derniers jours de l’épouse de Goebbels et nous dévoile les secrets de la femme la plus puissante du III Reich. Au même moment, les Allemands en pleine débâcle cherchent à cacher les preuves de leurs actes en éliminant les survivants. Certains auront plus de chance et arriveront à s’enfuir. Judah, Fela et sa fille Ava, tous trois rescapés des camps arriveront-ils à sauver les lettres de Richard Friedländer raflé parmi les premiers juifs à sa fille qui n’est autre que Magda.

Ce roman extrêmement bien écrit m’a tenu en haleine. En racontant ces deux histoires en parallèle, l’auteur nous offre un livre superbement construit. On a beau connaître la terrible fin de Magda, nous avançons dans le roman en nous demandant comment une femme peut aller jusqu’à cette solution finale, on a envie de comprendre. Par la fuite des rescapés, Sébastien Spitzer a donné du rythme à l’histoire de ces lettres sauvées et nous raconte ainsi toutes les horreurs de cette guerre.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Récit de voyage

La panthère des neiges de Sylvain Tesson

La panthère des neiges

Récit de Sylvain Tesson

Édition Gallimard – Collection blanche

Prix Renaudot 2019

Le photographe Vincent Munier demande à Sylvain Tesson de le suivre à la recherche de la panthère des neiges, cet animal en voie de disparition. Accompagnés de Marie, la fiancée de Vincent, sportive et très agile, et de Léo un philosophe, le quatuor s’enfonce dans les steppes du Tibet Oriental, grimpe les pentes des monts Kunlun à 46000 mètres d’altitude. Ils partent à l’affût de l’once au pelage moucheté qui se fond dans la roche. Nous seulement, il faut savoir être aux bons endroits et apprendre la patience pour espérer la rencontrer, mais en plus il faut réussir à la reconnaître dans son milieu naturel. Il se pourrait bien que ce soit elle qui vous regarde et non l’inverse.

Très beau récit de Sylvain Tesson sur l’art de la patience, la quête de l’animal en voie de disparition … Une belle écriture qui vous emmène sur le chemin de la vie sauvage et du règne animal, vers une quête spirituelle .

Extrait :  » Elle est revenue avant l’aube. Sa fourrure était une nacre aux reflets bleus. Pour cela, on l’appelait panthère des neiges : elle arrivait comme la neige, silencieuse et se retirait à pas de feutre, fondue dans la roche.« 

Sylvain Tesson et Vincent Munier présentent le livre « La panthère des neiges » sur France Inter.

TIBET, minéral animal

Ce livre réunit les meilleures images tibétaines de Vincent Munier, accompagnées des textes poétiques de Sylvain Tesson.

Réimpression : dispo mars 2020

Auteurs francophones, Lectures partagées, Les nouveautés

Journal d’un amour perdu d’Eric-E Schmitt

Journal d’un amour perdu

Récit d’Éric-Emmanuel Schmitt

Éditions Albin Michel – Septembre 2019

L’auteur vient de perdre sa mère qu’il aimait d’un amour sans failles. Il n’aurait jamais pensé que sa mère puisse partir sans lui dire au revoir. Ces deux êtres étaient si complices, si liés que le fils ne comprend pas qu’il n’ai pas ressenti que sa mère le quittait. Face à ce décès soudain, l’auteur reste désemparé, il plonge dans une tristesse dont il n’arrive pas à s’extraire. Éric-Emmanuel Schmitt nous dépeint son amour pour sa mère dont on comprend qu’il avait espéré un dernier message …

Éric-Emmanuel Schmitt nous laisse rentrer dans l’intimité de son lien très fort avec sa mère. Face à elle, il redevient chaque fois le petit garçon, quel que soit son âge. La mort de sa mère l’oblige à grandir. Je trouve ce livre d’une grande tendresse. Par l’écriture Éric-Emmanuel Schmitt nous conte d’une manière très touchante comment il a réussi à faire le deuil de cet amour inconditionnel.

Auteurs étrangers, Lectures partagées, Les nouveautés, Mes coups de coeur, Roman

Je reste ici, de Marco Balzano



Je reste ici

Roman de Marco Balzano

Traduction de Nathalie Bauer

Éditions Philippe Rey – 2018 et 10/18 – 2019

Irina a grandi à Curon, un village de montagne sur un territoire autrichien annexé par l’Italie en 1923 sous le régime fasciste de Mussolini. Le nouveau régime décide de relancer le projet de barrage pour produire de l’énergie hydraulique. Deux villages Resia et Curon seront sans doute immergés. Son rêve de devenir institutrice s’évanouit avec l’interdiction de parler allemand, leur langue maternelle. Quand Hitler prend le pouvoir, certains villageois espéreront être récupérés par l’Allemagne et voir s’arrêter la construction du barrage.

Marco Balzano a su raconter l’histoire avec un grand H à partir du combat d’une famille contre ce projet destructeur de leur environnement, sujet d’autre part hautement d’actualité. Comment ne pas se laisser emporter par le jeu des puissants quand on est simple villageois, comment choisir de partir ou de rester, de combattre d’un côté ou d’un autre, ou de refuser le combat et fuir, tels sont les sujets cruciaux traités avec soin dans ce très beau roman.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Non classé, Roman

L’obsession Vinci, de Sophie Chauveau

L’obsession Vinci

Roman de Sophie Chauveau

Éditions Gallimard Folio – 2007

Léonard de Vinci, le peintre, le célèbre inventeur, le plus grand des précurseurs du XVe siècle a laissé à la postérité le sourire énigmatique de la Joconde. Dans « L’obsession Vinci », Sophie Chauveau rentre dans l’intimité du savant qui voulait tout comprendre, tout résoudre. Léonard ne s’intéresse à un sujet que si sa curiosité est piquée. Cet homme a un besoin fou de reconnaissance, d’amour. Tant qu’il le pourra, il se mesurera aux peintres de sa génération à Botticelli, Michel-Ange … Se sentant incompris dans sa propre ville Florence, rejeté dans les grandes cités d’Italie, il côtoie pourtant les puissants qui ont besoin de son génie militaire pour remporter les victoires.

Derrière l’inventeur et le peintre, l’auteur nous conte l’homme, plein de vigueur à la sexualité débridée, sa personnalité généreuse, mais aussi son obsession d’être adulé. Elle nous offre un autre regard sur le personnage et par ce récit nous décrit la fin du siècle de Florence, siècle où l’art avait dl’importance aux yeux des puissants, où les peintres cherchaient à se libérer du dictat de l’Église, des commandes codifiées. J’ai été passionnée par ce personnage et son envie de créer à tout prix.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Les nouveautés, Mes coups de coeur, Roman

Soif

Soif d'Amélie Nothomb

Soif

Roman d’Amélie Nothomb

Éditions Albin Michel – Mai 2019cropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png

 

 

 

 

Amélie Nothomb a comme beaucoup d’artistes avant elle, fait une interprétation du chemin de croix. Elle est peut-être la première à le faire dans un roman, mais de nombreux peintres l’ont fait. Ce roman est très documenté et les écrits de la bible sont très présents. Amélie Nothomb maîtrise complètement son sujet. Par ce livre elle s’interroge sur les raisons qui ont poussé Jésus à accepter d’être crucifié. Son interprétation est très personnelle et convaincante. Son christ me plaît par son humanité. Qu’est-ce qui définit le plus l’humain, si ce n’est son besoin de boire ? La soif pour se désaltérer représente en soi la soif de vivre.

Interview d’Amélie Nothomb à la matinale sur France Inter

 

Auteurs francophones, Lectures partagées, Les nouveautés, Mes coups de coeur

L’île aux enfants

L-ile-aux-enfants

L’île aux enfants

Roman d’Ariane Bois

Éditions Belfond Pointilléscropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png – Mars 2019

 

 

 

À la Réunion, un matin de 1963, alors que leur Maman vient d’être hospitalisée, Pauline et sa petite sœur Clémence, sont contraintes à monter dans un véhicule rouge qui les emmènera de force dans un centre en attendant d’être envoyées en métropole. Dans la Creuse, les deux gamines de six et quatre ans sont séparées. Pauline, confiée à un couple de paysans, ne reverra plus sa soeur.

En 1998, Caroline voit sa mère, enfant adoptée, réagir fortement à une émission de radio qui évoque les enfants réunionnais enlevés entre 1963 et 1982 dans le but de repeupler la métropole. Caroline, jeune journaliste, enquête sur les origines de sa mère Isabelle.

Cette histoire met en lumière le destin de ces enfants qui ont subi la violence de l’arrachement à leurs familles, à leur île pour être transférés dans un monde inconnu et froid, loin de leur origine et leur culture. Certains ont eu la chance de tomber sur de bonnes familles d’accueil ou adoptives, mais nombreux sont devenus corvéables à merci, ont subi des violences. Ariane Bois nous offre un roman bien construit, touchant, plein de sensibilité, que j’ai beaucoup aimé et que je vous conseille fortement.

Auteurs français, Lectures partagées

Les heures souterraines

Les heures souterraines delphine de Vigan

Les heures souterraines

Roman de Delphine de Vigan

Éditions JC Lattès – Août 2009emonji étoile de mer 3 a lire avec plaisir

 

 

 

Mathilde vit la violence au quotidien depuis qu’elle a osé émettre un avis contraire à celui de son supérieur hiérarchique. Harcelée depuis 9 mois, elle n’en peut plus et espère que quelque chose arrivera enfin ce jour de mai pour que cela cesse. Dans le même temps, Thibault, qui travaille pour les Urgences Médicales de Paris, subit une relation qui ne lui convient pas avec une femme qui semble le considérer uniquement comme un amant et ne souhaite rien partager avec lui.  Il décide de la quitter et malgré l’état psycologique dans lequel il se trouve, Thibault choisit de poursuivre sa tournée.  Ces deux personnages en souffrance évoluent dans la ville durant cette journée de mai, leurs deux solitudes se croiseront-elles ?

Dans son roman, Les heures souterraines, Delphine de Vigan développe avec brio le sujet du harcèlement au travail et la misère de tous les jours. Son regard sur cette violence silencieuse est pertinante mais d’une grande tristesse.

Auteurs francophones, Conte, Lectures partagées, Mes coups de coeur

La plus précieuse des marchandises

La-plus-precieuse-des-marchandises-un-conte JC Grumberg

La plus précieuse des marchandises

Conte de Jean-Claude Grumberg

Éditions La librairie du XXIe siècle – Seuil – Janvier 2019cropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png

 

 

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans la forêt, une pauvre bûcheronne vit seule, avec son mari le bûcheron, car le couple n’a jamais pu avoir d’enfant. Ils sont tellement miséreux qu’elle parcourt tous les jours le sentier le long de la voie ferrée, dans le but d’y ramasser ce qui a pu être jeté du train, jusqu’au jour où « la plus précieuse des marchandises » tomba … Ce don du ciel arrivera-t-il à faire naître une petite flamme d’humanité dans le coeur des hommes ?

Je vous conseille ce livre écrit par Jean-Claude Grumberg, auteur de nombreuses pièces de théâtre et de contes pour enfants. L’écrivain nous plonge dans l’horreur du nazisme par une description réaliste de l’arrivée des trains de déportés dans les camps, tout en réussissant à nous envoyer un message d’espoir et d’amour.

Auteurs étrangers, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Roman

La voix des vagues

La voix des vagues Jackie Copleton

La voix des vagues

Roman de Jackie Copleton

Traduction de Freddy Michalski

Éditions Pocket – 2018cropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png

 

 

Amaterasu Takahashi a quitté Urakami près de Nagasaki, avec son mari Kenzo, peu de temps après que la bombe atomique ait réduit la ville à néant. Sa fille Yuko et son petit fils Hideo ayant disparu dans l’enfer des flammes et leur beau-fils Shige Watanabe n’étant pas revenu de la guerre, ils décident de partir aux États-Unis pour ne plus avoir sous les yeux les lieux où leur enfant et petit-enfant ont vécu. Mais quarante ans plus tard, un homme au visage défiguré par des brûlures tape à sa porte et lui dit être son petit fils Hideo Watanabe. Amaterasu qui a recherché partout et sans répit son petit fils, n’arrive pas à croire à ce miracle qu’elle ne pense pas mériter. Cette réapparition lui ramène un passé douloureux en mémoire, leur vie avant la bombe avec ces compromis et ses secrets …

Ce roman de Jackie Copleton nous rappelle l’enfer de la guerre et les conséquences de la bombe atomique sur la population japonaise par le biais de cette famille dont la vie a été stoppée net au moment de la catastrophe. Par le parcours d’une mère et de sa fille, l’auteur nous montre le changement sociétal du début du XXe siècle au Japon. J’ai trouvé cette histoire passionnante, bien construite, avec des personnages simplement humains et attachants.