Non classé

Découverte des Ateliers d’écriture de l’Ass. Écrire en Presqu’île

Pour démarrer l’année 2021-2022, l’association Écrire en Presqu’île se déplace dans quelques bibliothèques de la Presqu’île de Crozon pour permettre à tous de venir découvrir ce qu’est un atelier d’écriture créative. N’hésitez pas à venir nous rejoindre sur ces rendez-vous ponctuels. L’inscription se fait au près des bibliothèques quelques jours avant en raison du nombre de personnes limitées à 8. Passe sanitaire obligatoire.

10 septembre : Bibliothèque Saint-Pol-Roux – Camaret/mer (02.98.27.86.28)
17 septembre : Bibliothèque Henri-Queffelec – Crozon (02.98.27.11.74)
21 septembre : Bibliothèque Communale de Landévennec (02.98.27.77.89)

Les ateliers d’écriture reprendront ensuite au 16 Hent Menez Menevret à MORGAT tous les vendredis de 14h30 à 16h30 sauf vacances scolaires.
Inscriptions (nombre de places limitées) auprès de l’animatrice Véronique Boënnec par Tél. : 06.82.12.01.36 ou par mail veronique.boennec@orange.fr

Tarifs :
Adhérent : 10€ l’adhésion
                 4 € l’atelier
                40€ la carte de 10 ateliers
Non adhérent :
                10€ l’atelier   

Un atelier d’écriture est avant tout un moment de plaisir, de partage et d’échange, accessible à tous quels que soient l’approche actuelle et l’objectif du participant.
Grâce à des techniques d’accompagnement, il permet d’aller vers l’écriture créative. Les consignes proposées par l’animateur, amènent à l’esprit des mots, entraînent l’écriture spontanée et instinctive.
De façon naturelle, textes libres, poésies, nouvelles, contes, prendront forme. On écrit dans un cadre rassurant, sans jugement d’aucune sorte.

La régularité aux ateliers d’écriture est conseillée car elle permet l’évolution de l’écriture, souvent de façon impressionnante, elle permet de prendre de l’assurance et de développer son propre style.

Auteurs bretons, Auteurs francophones, Mes coups de coeur, Non classé, Récits, Témoignages et autobiographies

Mes petits mots de billet de Herve Poëns

Mes petits mots de billet

Témoignage d’Herve Poëns

Auto-édité en 2015

« Petits mots de billet » est le témoignage émouvant d’un père ayant perdu son fils et qui par la marche et l’écriture cherche à se reconstruire, à se retrouver. Hervé Poëns partage son chemin personnel de deuil, neuf mois le temps d’une grossesse, pour renaître à la vie. L’ex-enseignant reste un pédagogue et son récit peut être une aide à des personnes ayant subi cette épreuve de perdre un enfant. Pas à pas nous suivons avec lui toutes les étapes du deuil et même si chacun vit un deuil qui lui est propre, à sa vitesse, avec son vécu et sa personnalité, observer comment d’autres se remettent sur chemin de la vie peut être d’un grand soutien.

Ce récit m’a ému moi qui 20 ans après le suicide de mon frère ai souhaité témoigner sur sa disparition, sur son geste volontaire de s’ôter la vie dans mon récit « Frère et soeur À chacun son chemin » – Bleuenn Éditions. Mon regard était différent de celui d’un père, mon deuil a pris beaucoup de temps et a peut-être mis ma vie en péril, mais mon combat est la preuve que l’on peut refaire surface et que l’écriture peut devenir une forme d’art-thérapie que chacun peut mener à sa façon. Quand tout va mal dans son esprit au point de faire souffrir son corps, il ne faut pas hésiter à aller demander de l’aide à une personne extérieure qui pourra accueillir la parole de la personne en souffrance.

Avec Herve Poëns que j’ai eu le plaisir de croiser dans un salon du livre, je partage mon désir de faire connaître l’association ANJPV d’aide aux personnes endeuillées reconnue d’utilité publique, antenne locale JPV29, sur Facebook https://www.facebook.com/JPV-2922-Sans-toi-mon-enfant-351318808385523; STMFMS Sans toi mon frère ma soeur

https://www.facebook.com/motsdicietdailleurs/videos/france-3-bretagne-a-consacr%C3%A9-un-reportage-%C3%A0-herve-po%C3%ABns-auteur-de-mes-petits-mot/866899090034788/

Mes coups de coeur, Non classé, Roman

My absolute darling de Gabriel Tallent

My absolute darling

Roman de Gabriel Tallent

Traduit de l’américain par Laura Derajinski

Éditions Gallmeister – Mars 2018

Depuis sa prime enfance, Turtlle Aveston vit avec un père charismatique et tyrannique . Dans son collège, certaines personnes essaient de comprendre et d’aider cette adolescente repliée sur elle même, mais Turttle refuse les mains tendues. Malgré ce que lui fait vivre son père, elle ne peut s’empêcher de l’aimer et ne souhaite pas lui causer du tort. Une rencontre, avec un Jacob un lycéen blagueur lui donne envie de s’extraire de l’emprise de son père dont elle commence à comprendre le caractère abusif.

Ce roman évoque brillamment un sujet très dur et très noir. Le suspens est présent à chaque page, nous voyons la Turtle se rebiffer petit à petit contre ce parent délétère à l’extrême. Nous entrevoyons la noirceur de l’âme d’un parent qui prend son enfant pour sa chose.

Non classé

Les choses humaines de Karine Tuil


Les choses humaines

Roman de Karine Tuil

Éditions Gallimard – Novembre 2019

Drame sur fond d’un milieu social aisé : le père Jean Farel est un journaliste politique qui présente une émission télévisée; la mère qui vient de refaire sa vie est connue pour ses engagements féministes. Leur fils réussit son parcours universitaire et doit retourner après ses vacances dans une prestigieuse école américaine. Une soirée qui tourne mal et leur monde s’écroule.

Ce monde superficiel de Jean ne fait pas rêver. La mise en place des personnages m’a semblé un peu longue. Je n’ai pas retrouvé le rythme de « L’insouciance » dans ce dernier roman de Karine Tuil. Mais le sujet du consentement, du respect de l’autre dans son souhait d’avoir ou non une relation sexuelle a le mérite d’être bien traité. Peut-on croire ce jeune homme, « fils de bonne famille », quand il dit ne pas s’être rendu compte que la jeune fille n’était pas consentante ?

Auteurs francophones, Lectures partagées, Non classé, Roman

L’obsession Vinci, de Sophie Chauveau

L’obsession Vinci

Roman de Sophie Chauveau

Éditions Gallimard Folio – 2007

Léonard de Vinci, le peintre, le célèbre inventeur, le plus grand des précurseurs du XVe siècle a laissé à la postérité le sourire énigmatique de la Joconde. Dans « L’obsession Vinci », Sophie Chauveau rentre dans l’intimité du savant qui voulait tout comprendre, tout résoudre. Léonard ne s’intéresse à un sujet que si sa curiosité est piquée. Cet homme a un besoin fou de reconnaissance, d’amour. Tant qu’il le pourra, il se mesurera aux peintres de sa génération à Botticelli, Michel-Ange … Se sentant incompris dans sa propre ville Florence, rejeté dans les grandes cités d’Italie, il côtoie pourtant les puissants qui ont besoin de son génie militaire pour remporter les victoires.

Derrière l’inventeur et le peintre, l’auteur nous conte l’homme, plein de vigueur à la sexualité débridée, sa personnalité généreuse, mais aussi son obsession d’être adulé. Elle nous offre un autre regard sur le personnage et par ce récit nous décrit la fin du siècle de Florence, siècle où l’art avait dl’importance aux yeux des puissants, où les peintres cherchaient à se libérer du dictat de l’Église, des commandes codifiées. J’ai été passionnée par ce personnage et son envie de créer à tout prix.

Auteurs francophones, Les nouveautés, Non classé, Roman

Par les routes, roman de Sylvain Prudhomme


Par les routes

Roman de Sylvain Prudhomme

Éditions L’arbalète Gallimard – Août 2019



L’écrivain vient s’installer dans une petite ville du Sud de la France pour écrire au calme son prochain roman. Par hasard, il rencontre l’auto-stoppeur, un ami auquel il n’avait plus pensé pendant des années. L’envie de savoir ce qu’est devenu son ancien compagnon de route le pousse à le revoir. L’auto-stoppeur est maintenant marié et père d’un jeune garçon. Le lien qui les unissait se reforme dans ce nouveau contexte familial.

Ce beau roman de Sylvain Prudhomme m’a séduite . Les sentiments forts d’amitié, d’amour s’entremêlent dans un canevas que nous suivons au fil des rencontres, des lettres, des cartes postales et des photos envoyées …

Auteurs bretons, Auteurs francophones, BD et romans graphiques, Coups de coeur de mes amis, Non classé

Anjela

Anjela-Roman-Graphique-Bilingue_5265
Roman graphique de Christelle Le Guen

Éditions Mignoned Anjela _ Octobre 2018

Aïcha nous fait le plaisir de partager un de ses coups de coeur :
« Cet album est une pure merveille qui nous invite à (re)découvrir Anjela, paysanne et poétesse bretonne qui a vu son monde rural se perdre brutalement dans celui de la finance. C’est pour témoigner de son amour pour son pays, la Bretagne, et pour la beauté de la vie, de la nature et des choses simples qu’elle a un jour décidé de prendre sa plume. Une ode à la liberté magnifiquement mise en image par Christelle Le Guen, artiste de talent qui a su retranscrire la douceur de la campagne où Anjela vivait en harmonie avec la nature, face à la violence du monde « moderne » qui avale toutes les âmes. C’était le début d’une nouvelle ère, l’agriculture intensive, désormais remise en question. Une femme visionnaire donc, depuis sa petite ferme entourée de ses animaux, mais qui fut aussi victime de son succès auprès des médias… »
Voici la page Ulule que Christelle Le Guen a créée pour la sortie d’Anjela,  https://fr.ulule.com/anjelala-bd/
 Vous pourrez suivre sur son site internet son travail d’illustratrice.
Auteurs français, Développement personnel, Non classé, Roman

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Ta nouvelle vie Rhaëlle Giordano

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une

Roman  (de développement personnel) de Raphaëlle Gordano

Édition Eyrolles (2015) – Pocket (Avril 2019)

emonji étoile de mer 3 a lire avec plaisir

 

 

 

 

 

Camille a tout pour être heureuse, mais elle a pourtant l’impression de passer à côté de sa vie. Lors d’une journée désastreuse, elle tape à la porte de Claude un « routinologue » qui aimablement lui propose son aide. Camille ne se doute pas que la rencontre avec cet homme va changer son existence.

L’histoire est écrite comme un conte où le « routinologue » est le bon génie. Par de bons conseils, de bonnes citations, il va aider Camille à sortir de la routine où elle et sa famille commencent à s’engluer. J’ai trouvé agréable de lire ce roman de développement personnel bien qu’il me semble un peu idyllique à la fin. Même, si certains conseils tombent sous le sens et qu’il n’est pas toujours facile de les suivre au quotidien,  lire ce genre de littérature ne peut pas faire de mal, bien au contraire …

Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Non classé, Roman

Vincent qu’on assassine

Vincent qu'on assassine Marianne Jaeglé

Vincent qu’on assassine

Roman de Marianne Jaeglé

Édition L’arpenteur (Gallimard – Avril 2016)           cropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png                        Vincent qu'on assassine

D’après les conclusions des historiens Steven Naifeh et Gregory White Smith, Vincent Van Gohg a été assassiné. Se basant sur cette conclusion, Marianne Jaeglé retrace les dernières années de vie de Vincent Van Gogh, de mai 1888, période où il vivait à Arles et espérait la venue de Paul Gauguin, jusqu’au jour fatidique du 25 juillet 1890 où il mourut d’une blessure par balle.

Ce roman est empreint d’émotions que Marianne Jaegle a su merveilleusement restituées. Nous rentrons dans la peau du peintre Vincent Van Gogh, l’éternel écorché vif, au coeur rempli de doute, n’ayant aucune confiance en lui, ni en son talent, mais ne pouvant vivre qu’on peignant, persuadé d’être un poids pour son frère Théo qui croit en lui envers et contre tout et ne sait comment lui faire comprendre. L’auteur réussit brillamment à nous démontrer comment la société dans laquelle vivait Vincent Van Gogh a pu engendrer cette terrible fin.

Interview de Marianne Jaegle

J’avais eu l’occasion d’apprécier le film « At Eternity’s Gate » de Julian Schnabel, sorti le 15 Février sur Netflix, avant de lire le roman de Marianne Jaegle.

 

Auteurs bretons, Auteurs francophones, Coups de coeur de mes amis, Non classé, Témoignages et autobiographies

Grâce à l’amour d’un chat

Grace-a-l-amour-d-un-chat

Grâce à l’Amour d’un Chat

Témoignage de Louise Booth

City Editions – Nov 2014emonji étoile de mer 3 a lire avec plaisir

 

 

 

Rosalie nous fait le plaisir de partager un de ses coups de coeur :

« Ce livre Grâce à l’Amour d’un Chat m’a beaucoup impressionnée, touchée. J’ai appris combien les parents et toute la famille d’un enfant autiste, vivaient de préoccupations, de stress au jour le jour. Souvent sans s’y attendre, pour n’importe quelle raison, les problèmes survenaient. J’avais aussi dans la tête un jeune autiste vivant près de chez moi, j’étais donc encore plus sensible.

Et ce petit chat Billy qui tout d’un coup lui devient si proche, si prévoyant, si prévenant, si psychologue.

C’était merveilleux, sécurisant. Pour les parents c’était comme s’ils avaient à la maison une bouée de sauvetage! Ce fut une aide si précieuse!…..

Dans cette famille heureusement très positive, où l’amour du couple soude leur vie de famille, face aux difficultés qu’ils ne s’attendaient pas à devoir vivre tous les jours, le chat est devenu un élèment important et réconfortant.

Ce livre est le témoignage d’une amitié entre un chat et un petit garçon autiste.«  

Il semble que l’animal aiderait à la guérison et serait une aide importante dans le cas d’un handicap. Un chien sentant que son maître a des problèmes de santé et se montrera beaucoup plus précautionneux avec celui-ci. Je n’ai aucune difficulté à croire que certains chats puissent jouer un rôle important auprès d’enfants autistes, mais Billy reste tout de même un chat exceptionnel, sa présence auprès de Fraser aux moments opportuns lui a permis de passer bien des étapes délicates de sa construction sous le regard étonné et émerveillé de ses parents.