Auteurs français, Lectures partagées

Les heures souterraines

Les heures souterraines delphine de Vigan

Les heures souterraines

Roman de Delphine de Vigan

Éditions JC Lattès – Août 2009emonji étoile de mer 3 a lire avec plaisir

 

 

 

Mathilde vit la violence au quotidien depuis qu’elle a osé émettre un avis contraire à celui de son supérieur hiérarchique. Harcelée depuis 9 mois, elle n’en peut plus et espère que quelque chose arrivera enfin ce jour de mai pour que cela cesse. Dans le même temps, Thibault, qui travaille pour les Urgences Médicales de Paris, subit une relation qui ne lui convient pas avec une femme qui semble le considérer uniquement comme un amant et ne souhaite rien partager avec lui.  Il décide de la quitter et malgré l’état psycologique dans lequel il se trouve, Thibault choisit de poursuivre sa tournée.  Ces deux personnages en souffrance évoluent dans la ville durant cette journée de mai, leurs deux solitudes se croiseront-elles ?

Dans son roman, Les heures souterraines, Delphine de Vigan développe avec brio le sujet du harcèlement au travail et la misère de tous les jours. Son regard sur cette violence silencieuse est pertinante mais d’une grande tristesse.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman, Témoignages et autobiographies

Mon frère

Mon frère Daniel Pennac

Mon frère

Roman « autobiographique » de Daniel Pennac

emonji étoile de mer 4 a lire absolument

Édition Gallimard

 

 

 

Pensant à son frère Bernard décédé seize mois plus tôt, Daniel Pennac ressent le besoin de relire, de monter et de jouer Bartleby de Melville. En 2017, après avoir joué la pièce de nombreuses fois, l’auteur se met à écrire sur ce frère entremêlant son adaptation de Bartleby et ses souvenirs de Bernard qu’il a l’impression de ne pas vraiment connaître mais qui a laissé dans son coeur un grand vide.

Bartleby, nouvellement embauché par un notaire, fait de la copie du lever du soleil à la fin du jour, infatigable. Mais quand le notaire lui demande de confronter ses copies avec celles de ses confrères, Bartleby répond « Je ne préférerai pas », « I would prefere not to ». Le notaire ne comprend pas ce refus …

J’ai découvert tout à la fois le roman « Bartleby le scribe » de Herman Melville (1819-1891, auteur de Moby Dick) et l’amour que Daniel Pennac ressentait pour son frère qui par certain côté, par sa timidité, sa mélancolie, ressemblait au personnage énigmatique de Bartleby. J’ai apprécié la tendresse qui se dégage de ce récit. L’attachement de l’auteur pour son frère est pour moi, similaire à celle du notaire pour son scribe, quand il cherche à comprendre l’attitude de Bartleby qui refuse la vie systématiquement.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman

Les amandes amères

Les amandes amères Laurence Cossé

Les amandes amères

Roman de Laurence Cossé

Éditions Gallimard  – Septembre 2011emonji étoile de mer 4 a lire absolument

 

Édith qui en tant que traductrice travaille à la maison accepte quelques heures de ménage de la part de la mère d’Aïcha, Falida. Elle se rend compte que sa femme de ménage de 65 ans ne sait ni lire ni écrire, comprend combien pour cette femme d’origine étrangère, cet illettrisme  lui complique la vie, combien cela est humiliant pour cette mère d’être toujours dépendante des autres surtout de ses propres enfants. Édith avec beaucoup de générosité propose à Falida de lui apprendre à lire et écrire pensant que son expérience avec ses fils l’aiderait. Une amitié se lie entre les deux femmes. La violence qui a jalonné la vie de Fadila a marqué son rapport aux autres, elle souffre de solitude et découvre un soutien auprès d’Édith. Mais toute la bonne volonté et l’altruisme de la traductrice viendra t’elle à bout de cet objectif, il semble que Falida oublie au fur à mesure ce qu’elle a eu tant de mal à apprendre.

J’ai été sensible au sujet de ce roman qui traite de l’illettrisme chez l’adulte étranger arrivé en France dont la culture uniquement orale ne facilite pas l’intégration. Cette génération envoie ses enfants à l’école et un fossé se creuse, laissant l’ancienne génération sur le carreau. J’ai eu l’occasion de réfléchir à l’élaboration d’un accompagnement pour des immigrés qui eux savaient écrire dans leur langue maternelle. Il me semble que l’association de l’image avec les mots leurs aurait été d’une grande aide, cela m’a surpris que l’auteur n’ait pas pensé à intégrer ce support dans son apprentissage.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman

No et Moi

No-et-moi Delphine De Vigan

No et moi

Roman de Delphine de Viganemonji étoile de mer 4 a lire absolument

Édition JC-Lattès – Août 2007

 

 

La jeune Lou Bertignac, une enfant à fort potentiel n’est pas très à l’aise avec les détails de la vie quotidienne et les relations humaines. Avec une mère dépressive, un père qui fait son maximum pour sa fille, Lou a du mal à sortir de sa coquille et a conscience d’avoir plein de lubies qui l’aident à remplir le vide de son univers familial. Elle qui s’égare en permanence dans ses pensées se voit dans l’obligation de choisir un sujet d’exposé dans l’instant. Sous le regard d’un garçon qui lui plaît avec lequel elle n’ose parler, elle lance la première idée qui lui vient à l’esprit « Les sans abris ». Son professeur lui demande comment elle va s’y prendre pour traiter le sujet, elle s’entend dire qu’elle va interviewer une jeune femme SDF qu’elle a rencontrée à la gare d’Austerlitz. Lou est mise au pied du mur, elle va devoir faire quelque chose dont elle ne se croyait pas capable : aborder No et demander à cette jeune fille de 18 ans vivant dans la rue, si elle veut bien accepter de répondre à ses questions pour le lycée. Ainsi Lou va commencer avec délicatesse à apprivoiser No que la vie a déjà meurtrie profondément. Lou apprend à dépasser ses blocages tandis que No accepte la main tendue.

Delphine De Vigan a écrit ce beau roman avec la grande sensibilité qu’on lui connaît. Ses personnages qu’elle sait à chaque fois rendre attachants, nous ouvre la porte entre deux mondes que seule la naïveté et la précocité de Lou permet à No de franchir. L’auteur nous décrit l’horreur de la rue vécue par une femme SDF. (12 % des SDF serait des femmes). No et moi a été adapté au cinéma par Zabou Breitman avec Zabou Breitman, Bernard Campan, Nina Rodriguez, Julie-Marie Marmentier

Auteurs francophones, Lectures partagées, Les nouveautés, Mes coups de coeur, Roman

Mon père

Mon père Grégoire Delacourt

Mon pèrecropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png

Roman de Grégoire Delacourt

Édition JC Lattès – Février 2019

 

Un homme rempli d’une immense colère rentre dans une église et détruit tout. Édouard Roussel élevé dans la religion vient d’apprendre que son fils a été la victime du Père Antoine Delaunoy l’ecclésiastique de cette commune, lors d’une colonie de vacances. Un huis-clos s’engage entre le prêtre et ce père de famille qui ressent une envie de meurtre face à l’ignominie, mais qui avant veut tout savoir car l’imagination est un puits sans fond.

Édouard se demande ce qu’il a raté dans son éducation pour ne pas avoir réussi à protéger son fils et comment il a pu ne pas entendre son appel au secours, que faire pour protéger nos enfants …

Ce livre est bouleversant et j’espère qu’il aidera à faire bouger les choses, il exprime le refus de certains de regarder la réalité en face et l’hypocrisie de l’Église par rapport à ces faits de viols. Les victimes ont décidé de parler, les prêtes doivent être jugés par la justice de l’homme et non pardonnés par leur hiérarchie qui ne fait que les déplacer pour faire taire la rumeur à des endroits où ils peuvent recommencer. L’Église doit arrêter de couvrir ses violeurs, beaucoup de personnes attendent que l’Église s’exprime et se réforme. L’actualité montre que le chemin sera long.

J’ai trouvé superbement écrit ce roman qui fait un parallèle entre Isaac qui a failli être sacrifié au nom de Dieu par son père et tous ces enfants victimes de viol qui meurent à petit feu dans le silence.

Je conseille fortement ce livre pour que les paroles se libèrent et qu’on ne laisse pas ces abus sexuels sur enfants se poursuivre en toute impunité.

https://www.ouest-france.fr/culture/livres/roman-le-cri-de-colere-de-gregoire-delacourt-6234887

Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Roman

Khalil

Khalil de Yasmina Khadra

Khalilcropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png

Roman de Yasmina Khadra

Édition Julliard – Août 2018

 

Khalil, un jeune désœuvré de la banlieue belge n’ayant aucun but ni rêve dans la vie s’est laissé embrigadé par les frères musulmans de Molenbeek afin de suivre son ami de toujours Driss. Tous deux sont prêts à l’ultime sacrifice pour rejoindre le paradis que leur promet de cheikh et l’imam du quartier.

Yasmina Khadra revient par le truchement de Khadil sur les attentats qui ont ensanglantés Paris le 13 novembre 2015. Il nous permet de rentrer dans l’esprit de ce kamikaze avec un réalisme effrayant et une justesse dans la description des différentes étapes qui a amené ce jeune à cet extrême donnant à réfléchir sur ce qui a permis l’émergence de ces cellules terroristes en Belgique et ailleurs en Europe.

J’ai lu d’autres roman de Yamisna Khadra dont « Les hirondelles de Kaboul », « L’attentat », « Ce que le jour doit à la nuit » que j’ai dévoré. Khalil est de la même qualité d’écriture, d’une grande lucidité sur la brutalité et la folie de notre monde qui parfois vient s’immiscer à notre porte.

Je vous conseille d’écouter Yasmina Khadra qui parle sur son livre, « Je propose surtout à un jeune lectorat d’avoir une longueur d’avance sur le discours insidieux des intégristes. Je suis persuadé que quelqu’un qui va lire ce livre ne pourra jamais se laisser emporter par cette cruauté terroriste absolument dévastatrice et repoussante. »

Présentation de Yasmina Khadra (Mohammed Moulessehoul)

Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman

Un soir au club

Un soir au club gailly

Un soir au club

Roman de Christian Gaillyemonji étoile de mer 4 a lire absolument

Les Éditions de Minuit – 2001

 

 

 

Le jour où Simon Nardis abandonne sa carrière de jazzman, il décide d’arrêter totalement la pratique de la musique et ce qui menace sa vie, la boisson. Le musicien se range, réintégrant son métier de chauffagiste pour nourrir sa famille et être capable d’élever son fils. Simon appelé un vendredi chez un client au bord de la mer, rate son train qui doit le ramener chez lui où sa femme l’attend pour partir en week-end dans sa belle-famille. Le client pour le remercier d’être resté le dépanner l’invite à manger au restaurant puis lui propose d’aller dans un club de jazz attendre le dernier train de la soirée. Simon se dit qu’il n’y a pas de mal a accepté cette parenthèse.

En entrant par le biais d’un narrateur qui est l’ami de Simon Nardis dans l’intimité de son personnage principal, Christian Gailly raconte avec brio, humour et sincérité,  les quelques heures qui vont faire basculer la vie de l’ancien jazzman. J’ai apprécié ce roman dont l’écriture est rythmée, pleine de rebondissement, d’instant de calme, de réflexion sur le goût de la vie, de la musique et l’amour … tout ce qui est source du le jazz lui-même.

 

Auteurs français, Lectures partagées, Les nouveautés, Roman

Frère d’âme

Frère d'âme David Diop

Frère d’âme

Roman de David Diopemonji étoile de mer 3 a lire avec plaisir

Éditions du Seuil- Août 2018

 

 

 

Pendant la guerre de tranchées, deux tirailleurs sénégalais Alfa Ndiaye et Madempa Diop, combattent côte à côte sous le drapeau français. Madempa tombe à terre devant les yeux de son ami d’enfance. Blessé à mort, Madempa demande à son ami de l’achever. Alfa Ndiaye ne peut se résoudre à ce geste ultime. Voir son plus que frère mourir sous ses yeux a fait naître dans ce jeune homme une folie meurtrière qui effraiera sa propre armée. Il est refoulé en arrière dans un hôpital psychiatrique pour blessés de guerre où il parviendra à évoquer son passé en Afrique …

Ce livre revient sur le lourd tribut de la  » Grande Guerre », tous ces hommes envoyés à la boucherie, quasi sûr de ne pas en revenir, parmi eux ces sénégalais qui ne parlaient pas français mais ont combattu espérant en un avenir meilleur.

Le style chantant de ce roman aide à faire passer l’atrocité qu’il développe. Heureusement qu’un peu de légèreté survient à l’évocation de la vie passée d’Alfa Ndiaye. Un livre fort que j’ai lu d’une traite, je le conseille à condition de ne pas avoir le cœur trop sensible.

 

Auteurs étrangers, Auteurs francophones, Dans ma bibliothèque, Les nouveautés, Roman

Les prénoms épicènes

Les prénoms épicènes

Les prénoms épicènesemonji étoile de mer 3 a lire avec plaisir

Roman d’ Amélie Nothomb

Éditions Albin Michel – Juin 2018

Quand Dominique fait la connaissance de Claude, une petite voix dans sa tête la retient de s’engager dans cette relation. Mais la prévenance, la gentillesse de son soupirant et l’effluve d’un parfum lui font oublier ces réticences, elle est alors sous son charme. Après leur mariage et leur aménagement sur Paris, Claude lui reproche rapidement de ne pas tomber enceinte. Quand leur bébé naît, le couple aux prénoms mixtes décide d’appeler leur enfant Épicène (Épicène vient du grec epikoinos, qui veut dire « possédé en commun », ce prénom est tiré du rôle-titre d’une pièce de Ben Jonson, un contemporain de Shakespeare, dont le protagoniste est un homme déguisé en femme), le plus épicène des prénoms. Mais dès sa naissance la petite comprendra que son père ne l’aime pas.

Comme dans son précédent roman, Amélie Nothomb écrit sur les rapports familiaux. L’intrigue est parfaitement menée. La perversité, l’insensibilité et l’absence de culpabilité  du père vis à vis de sa femme et de son enfant se dévoilent au fur à mesure …

J’ai été plus sensible au sujet des romans  « Frappe-moi le coeur » et  « Biographie de la faim » du même auteur.

 

Auteurs étrangers, Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman

Frappe-toi le cœur

Frappe-toi le coeur

Frappe-toi le cœur

roman d’Amélie Nothomemonji étoile de mer 3 a lire avec plaisir

Éditions Albin Michel – Août 2017

 

 

Dès la naissance de Diane, le cœur de sa mère se fige. La jalousie dont Marie aimait être la cible, devient maladive quand elle empêche cette femme de donner de l’amour à son premier enfant. Diane dès ses premiers jours comprend tout de la psychologie de sa mère, tel est le parti pris de l’auteur, et s’en fait une raison. Mais cette souffrance la poursuit toute sa vie …

Ce roman d’Amélie Nothomb traite du sujet délicat de la relation mère-fille quand elle devient toxique. L’auteur par son analyse toujours très juste des sentiments, nous permet de bien comprendre les différents caractères de ses personnages et la complexité affective qui les lie.

J’aime beaucoup cet auteur dont les livres se lisent facilement mais apportent souvent un regard critique sur les liens familiaux qui ne sont pas toujours aussi protecteurs et aimants qu’ils devraient l’être ou que la société imagine qu’ils sont.

« Ah! frappe-toi le coeur, c’est là qu’est le génie.                                                                              C’est là qu’est la pitié, la souffrance et l’amour;                                                                        C’est là qu’est le rocher du désert de la vie,                                                                                      D’où les flots d’harmonie,                                                                                                          Quand Moïse viendra, jailliront quelque jour. »

Alfred Musset dans  Premières Poésies (1828-1835), A mon ami Edouard Boucher.