Dédicaces

Dédicaces de Véronique Boënnec, auteure de la Presqu’île de Crozon pour son récit Frère et sœur à chacun son chemin à Plouguerneau

« Vivre et vivre encore », leitmotiv de Véronique Boënnec, à Plouguerneau

À gauche, Christine Boutard, présidente de JPV29, au centre, l’auteure, Véronique Boënnec, et à droite, une lectrice. L’auteure raconte un combat pour la vie, une revanche sur la mort et envoie un message d’espoir. (Photo médiathèque de Plouguerneau)

Samedi, Véronique Boënnec est venue faire une séance de dédicaces, à la médiathèque de Plouguerneau, pour la sortie de son livre « Frère et sœur, À chacun son chemin », édité chez Bleuenn Éditions. Par un témoignage sensible et intimiste, l’auteur aborde le thème du deuil suite au suicide d’un frère, mais aussi le deuil d’une vie antérieure suite à un lymphome contre lequel elle a dû se battre pour rester en vie. Pour l’accompagner ce jour-là Christine Boutard, la présidente de l’association Jonathan Pierres vivantes (JPV 29), est venue présenter l’association d’aide aux personnes endeuillées à laquelle sera reversée une partie des droits d’auteurs.

Pratique

Association Jonathan Pierres vivantes, centre social de Pen ar Créac’h, 13, rue du Professeur Chrétien, Brest ; tél : 02 98 02 18 56. Site internet : www.sanstoimonenfant.jimdo.com

Auteurs étrangers, Lectures partagées, Récits

Histoire de ma mère de Yasushi Inoué

Histoire de ma mère

Récit de Yasushi Inoué

Édition Stock – La Cosmopolite – Janvier 2004

Traduction René de Ceccatty et Ryôji Nakamura

Yashushi Inoué raconte avec émotions les dernières années de vie de sa mère qui, touchée par la maladie d’Alzheimer, voit petit à petit tous ses souvenirs s’envoler. Les enfants ne nomment pas la maladie mais suivent son compte à rebours. Ils s’étonnent devant les premiers ravages. Comment l’homme avec qui elle a vécu tant d’années a-t-il pu s’effacer aussi vite? Pourquoi son esprit se fixe-t-il sur certains souvenirs ? Dans ce retour à l’enfance, quel âge croit-elle avoir ? Quand viendra leur tour de ne plus être reconnu ?

Ce récit montre sans concession le destin de cette mère qui sombre dans la sénilité. L’auteur le fait avec une écriture touchante. Ce sujet est universel. Nous craignons tous d’être touchés par cette maladie. Chacun espère ne jamais se voir effacé dans le regard de celle qui l’a mis au monde.

Auteurs francophones, De la Presqu'île de Crozon et des environs

Article de presse sur « Frère et sœur À chacun son chemin »

Publié le 22 janvier 2020 à 07h04 –

Le Télégramme (Article de Camille Mathy)

Livre. L’émouvant témoignage de Véronique Boënnec

Après 4 ans de travail d’écriture, Véronique Boënnec livre, avec « Frère et sœur, À chacun son chemin », un témoignage émouvant sur la reconstruction de soi.
Après 4 ans de travail d’écriture, Véronique Boënnec livre, avec « Frère et sœur, À chacun son chemin », un témoignage émouvant sur la reconstruction de soi.

Lecture : 2 minutes

Presqu’îlienne depuis 2012, Véronique Boënnec vient de faire paraître son premier ouvrage, « Frère et sœur, À chacun son chemin ». Une histoire de reconstructions qui touche au cœur.

Véronique Boënnec, de sa plume délicate, vient de faire paraître son premier ouvrage, « Frère et sœur, A chacun son chemin ». Un témoignage poignant qui touche au cœur. « Ce livre est une histoire de reconstructions », confie en souriant Véronique Boënnec. « Reconstruction après le suicide de mon frère aîné, reconstruction après un cancer… » Reconstruction du dialogue familial, aussi, après ces drames de la vie. « Tout ce que j’ai écrit a reçu le soutien de mes parents, qui ont été aussi une de mes premières sources », reprend Véronique.

Passage dans un atelier d’écriture

Originaire du Finistère nord, analyste programmeur en informatique de gestion, la jeune femme se met d’abord à la peinture à la fin des années 1990, « pour s’exprimer ». Figuratifs à ses débuts, ses tableaux glissent vers l’abstraction quand elle tombe malade, en 2000. « C’était plus facile pour moi, ça m’a permis d’exorciser. » À son arrivée en Presqu’île en 2012, elle s’inscrit à un atelier d’écriture. « Ça m’a plu direct », lance-t-elle. Tellement qu’en 2017, elle crée son association, Écrire en presqu’île de Crozon, qui réunit chaque semaine une quinzaine d’adhérents.

Trouver la force de rebondir

Pour son livre, quatre ans de travail ont été nécessaires. « La peinture m’avait déjà apaisée et il était important que ce ne soit pas un livre écrit dans la colère », confie Véronique qui, au fil des pages, aborde les thèmes difficiles de la mort, de la maladie ou encore de la maltraitance au travail. Engagé, très personnel, l’ouvrage est un témoignage universel dans lequel chacun peut puiser les forces de rebondir. « Si mon livre provoque des discussions au sein des familles, il aura accompli ce pour quoi je l’ai écrit », conclut Véronique.
À savoir
« Frère et sœur, A chacun son chemin », 17 €. Disponible à la librairie Le Parchemin, à l’Espace culturel Leclerc ou sur la plateforme Amazon.