Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman

Charlotte de David Foenkinos

Charlotte

Roman de David Foenkinos

Éditions Gallimard – 2014

Ce roman de David Foenkinos surprend par son écriture. L’auteur a pris le parti des phrases courtes, une phrase par ligne. Il l’explique :

« Je n’arrivais pas à écrire deux phrases de suite. Je me sentais à l’arrêt à chaque point. Impossible d’avancer. C’était une sensation physique, une oppression. J’éprouvais la nécessité d’aller à la ligne pour respirer.

Alors j’ai compris qu’il fallait l’écrire ainsi. »

Ce roman raconte la vie de Charlotte Salomon, une jeune juive allemande. Cette jeune artiste talentueuse avait réussi à suivre des cours dans l’École des Beaux-Arts de Berlin malgré les nouvelles règles d’exclusion des juifs. Elle venait de tomber amoureuse quand elle a dû quitter sa famille, abandonnait ses études pour se réfugier en France auprès de ses grands-parents laissant derrière elle l’homme qu’elle aimait. Charlotte s’est réfugiée dans cette histoire d’amour par la peinture.

L’histoire de cette jeune femme est poignante. Nous rentrons dans l’histoire de cette jeune fille qui découvre l’horreur du monde et les premiers élans amoureux. Toute cette noirceur nous prend au cœur.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Roman

Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer

Ces rêves qu’on piétine

Roman de Sébastien Spitzer

Les Éditions de l’Observatoire – septembre 2017

Livre de Poche – Janvier 2019

Magda décide de s’enterrer dans le bunker avec les derniers dignitaires de l’Allemagne nazie, de suivre son Führer jusqu’au bout. L’auteur a romancé les derniers jours de l’épouse de Goebbels et nous dévoile les secrets de la femme la plus puissante du III Reich. Au même moment, les Allemands en pleine débâcle cherchent à cacher les preuves de leurs actes en éliminant les survivants. Certains auront plus de chance et arriveront à s’enfuir. Judah, Fela et sa fille Ava, tous trois rescapés des camps arriveront-ils à sauver les lettres de Richard Friedländer raflé parmi les premiers juifs à sa fille qui n’est autre que Magda.

Ce roman extrêmement bien écrit m’a tenu en haleine. En racontant ces deux histoires en parallèle, l’auteur nous offre un livre superbement construit. On a beau connaître la terrible fin de Magda, nous avançons dans le roman en nous demandant comment une femme peut aller jusqu’à cette solution finale, on a envie de comprendre. Par la fuite des rescapés, Sébastien Spitzer a donné du rythme à l’histoire de ces lettres sauvées et nous raconte ainsi toutes les horreurs de cette guerre.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Non classé, Roman

L’obsession Vinci, de Sophie Chauveau

L’obsession Vinci

Roman de Sophie Chauveau

Éditions Gallimard Folio – 2007

Léonard de Vinci, le peintre, le célèbre inventeur, le plus grand des précurseurs du XVe siècle a laissé à la postérité le sourire énigmatique de la Joconde. Dans « L’obsession Vinci », Sophie Chauveau rentre dans l’intimité du savant qui voulait tout comprendre, tout résoudre. Léonard ne s’intéresse à un sujet que si sa curiosité est piquée. Cet homme a un besoin fou de reconnaissance, d’amour. Tant qu’il le pourra, il se mesurera aux peintres de sa génération à Botticelli, Michel-Ange … Se sentant incompris dans sa propre ville Florence, rejeté dans les grandes cités d’Italie, il côtoie pourtant les puissants qui ont besoin de son génie militaire pour remporter les victoires.

Derrière l’inventeur et le peintre, l’auteur nous conte l’homme, plein de vigueur à la sexualité débridée, sa personnalité généreuse, mais aussi son obsession d’être adulé. Elle nous offre un autre regard sur le personnage et par ce récit nous décrit la fin du siècle de Florence, siècle où l’art avait dl’importance aux yeux des puissants, où les peintres cherchaient à se libérer du dictat de l’Église, des commandes codifiées. J’ai été passionnée par ce personnage et son envie de créer à tout prix.