Auteurs francophones, Les nouveautés, Non classé, Roman

Par les routes, roman de Sylvain Prudhomme


Par les routes

Roman de Sylvain Prudhomme

Éditions L’arbalète Gallimard – Août 2019



L’écrivain vient s’installer dans une petite ville du Sud de la France pour écrire au calme son prochain roman. Par hasard, il rencontre l’auto-stoppeur, un ami auquel il n’avait plus pensé pendant des années. L’envie de savoir ce qu’est devenu son ancien compagnon de route le pousse à le revoir. L’auto-stoppeur est maintenant marié et père d’un jeune garçon. Le lien qui les unissait se reforme dans ce nouveau contexte familial.

Ce beau roman de Sylvain Prudhomme m’a séduite . Les sentiments forts d’amitié, d’amour s’entremêlent dans un canevas que nous suivons au fil des rencontres, des lettres, des cartes postales et des photos envoyées …

Auteurs francophones, Lectures partagées, Les nouveautés, Mes coups de coeur, Roman

Soif

Soif d'Amélie Nothomb

Soif

Roman d’Amélie Nothomb

Éditions Albin Michel – Mai 2019cropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png

 

 

 

 

Amélie Nothomb a comme beaucoup d’artistes avant elle, fait une interprétation du chemin de croix. Elle est peut-être la première à le faire dans un roman, mais de nombreux peintres l’ont fait. Ce roman est très documenté et les écrits de la bible sont très présents. Amélie Nothomb maîtrise complètement son sujet. Par ce livre elle s’interroge sur les raisons qui ont poussé Jésus à accepter d’être crucifié. Son interprétation est très personnelle et convaincante. Son christ me plaît par son humanité. Qu’est-ce qui définit le plus l’humain, si ce n’est son besoin de boire ? La soif pour se désaltérer représente en soi la soif de vivre.

Interview d’Amélie Nothomb à la matinale sur France Inter

 

Dédicaces

Mercredi 25 et dimanche 29 Septembre : Dédicaces d’Aïcha Dupoy de Guitard et de frère Gilles Baudry

 
Dédicaces du nouvel ouvrage « Eaux intérieures » d’Aïcha Dupoy de Guitard (pour les photographies) et de frère Gilles Baudry (pour les poésies), après « Matin des arbres » :
– Mercredi 25 septembre, 15 h à 18 h chez Thé à l’ouest, 96 BD de la France libre, à Morgat,
– Dimanche 29 septembre à la librairie de la nouvelle abbaye Saint-Guénolé de Landévennec de 15h à 18 h  en présence de Frère Gilles.
 
 
 
 
Eaux intérieures Aïcha Dupoy de Guitard Frère Gilles Baudry
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Auteurs francophones, Dans ma bibliothèque, Les nouveautés, Mes coups de coeur, Roman

Oublier Klara d’Isabelle Autissier

Oublier Klara Isabelle Autissier

Oublier Klara

Roman d’Isabelle Autissier

cropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png

Éditions Stock – Avril 2019

Iouri installé depuis plus de vingt ans aux États-Unis a été appelé à Mourmansk en Russie, au chevet de son père mourant. Revenir auprès d’un père qui a été violent, n’est pas facile pour Iouri, mais quelque chose le pousse à revenir sur les lieux de son enfance malheureuse. Une seule chose retient le vieil homme de quitter ce monde. Cet homme rude qui a fait carrière en tant que patron de pêche voudrait savoir ce qui est arrivé à sa mère Klara arrêtée sous ses yeux et devant son père Anton, à l’époque stalinienne, alors qu’il n’était qu’un enfant. Il confie à Iouri son fils, le soin de mener l’enquête et de retrouver les traces de cette grand-mère qu’il avait fallu oublier.

Ce très beau roman d’Isabelle Autissier nous fait entrer dans la vie de trois générations marquées par le communisme. Avec beaucoup de talent, l’auteur nous plonge dans l’univers de ce peuple meurtri qui peine à regarder sa propre histoire en face.

Auteurs étrangers, Lectures partagées, Roman

La veuve des Van Gogh

Wet Eye Glasses

La veuve des Van Gogh

Roman de Camilo Sánchez

Traduction de l’espagnol (Argentine) par Fanchita Gonzalez Batlle
Éditions Liemonji étoile de mer 4 a lire absolumentana Levi – 2017
Dans « La veuve des Van Gogh », l’auteur nous dévoile des extraits du journal intime de Johanna Van Gogh-Bonger, l’épouse de Théo, écrit l’année qui a suivi le décès de son beau-frère Vincent Van Gogh. Ce livre parle de la fin de vie de Théo. Terrassé par le « suicide » par arme à feu de son frère, il s’éteint six mois seulement après la mort de celui-ci. Théo se reproche de ne pas avoir réussi à faire connaître les œuvres de l’artiste alors qu’il est persuadé de son talent. Il tente jusqu’à la fin de sa vie de mettre en place une exposition qui lui est encore une fois refusée.
Nous connaissons déjà le lien fusionnel entre les deux frères, l’auteur Camilo Sánchez nous fait découvrir la réaction de l’épouse de Théo à la suite de son décès. Johanna prend connaissance des lettres de Vincent à Théo et décide de prendre en main la succession des deux frères. La veuve va enfin réussir à faire connaître les peintures de Van Gogh tout d’abord en Hollande puis permettre à ce peintre de génie d’obtenir la renommée internationale qu’il mérite.
Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Non classé, Roman

Vincent qu’on assassine

Vincent qu'on assassine Marianne Jaeglé

Vincent qu’on assassine

Roman de Marianne Jaeglé

Édition L’arpenteur (Gallimard – Avril 2016)           cropped-emonji-étoile-de-mer-6-magnifique.png                        Vincent qu'on assassine

D’après les conclusions des historiens Steven Naifeh et Gregory White Smith, Vincent Van Gohg a été assassiné. Se basant sur cette conclusion, Marianne Jaeglé retrace les dernières années de vie de Vincent Van Gogh, de mai 1888, période où il vivait à Arles et espérait la venue de Paul Gauguin, jusqu’au jour fatidique du 25 juillet 1890 où il mourut d’une blessure par balle.

Ce roman est empreint d’émotions que Marianne Jaegle a su merveilleusement restituées. Nous rentrons dans la peau du peintre Vincent Van Gogh, l’éternel écorché vif, au coeur rempli de doute, n’ayant aucune confiance en lui, ni en son talent, mais ne pouvant vivre qu’on peignant, persuadé d’être un poids pour son frère Théo qui croit en lui envers et contre tout et ne sait comment lui faire comprendre. L’auteur réussit brillamment à nous démontrer comment la société dans laquelle vivait Vincent Van Gogh a pu engendrer cette terrible fin.

Interview de Marianne Jaegle

J’avais eu l’occasion d’apprécier le film « At Eternity’s Gate » de Julian Schnabel, sorti le 15 Février sur Netflix, avant de lire le roman de Marianne Jaegle.

 

Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman, Témoignages et autobiographies

Mon frère

Mon frère Daniel Pennac

Mon frère

Roman « autobiographique » de Daniel Pennac

emonji étoile de mer 4 a lire absolument

Édition Gallimard

 

 

 

Pensant à son frère Bernard décédé seize mois plus tôt, Daniel Pennac ressent le besoin de relire, de monter et de jouer Bartleby de Melville. En 2017, après avoir joué la pièce de nombreuses fois, l’auteur se met à écrire sur ce frère entremêlant son adaptation de Bartleby et ses souvenirs de Bernard qu’il a l’impression de ne pas vraiment connaître mais qui a laissé dans son coeur un grand vide.

Bartleby, nouvellement embauché par un notaire, fait de la copie du lever du soleil à la fin du jour, infatigable. Mais quand le notaire lui demande de confronter ses copies avec celles de ses confrères, Bartleby répond « Je ne préférerai pas », « I would prefere not to ». Le notaire ne comprend pas ce refus …

J’ai découvert tout à la fois le roman « Bartleby le scribe » de Herman Melville (1819-1891, auteur de Moby Dick) et l’amour que Daniel Pennac ressentait pour son frère qui par certain côté, par sa timidité, sa mélancolie, ressemblait au personnage énigmatique de Bartleby. J’ai apprécié la tendresse qui se dégage de ce récit. L’attachement de l’auteur pour son frère est pour moi, similaire à celle du notaire pour son scribe, quand il cherche à comprendre l’attitude de Bartleby qui refuse la vie systématiquement.