Non classé

Pourquoi ce blog ?

Lors des ateliers d’écriture que  j’anime en tant que membre de l’Association Écrire en Presqu’île, sur Crozon, nous prenons parfois le temps non seulement d’écrire mais aussi  de partager des idées de lectures.

En tant qu’artiste peintre et pour avoir une certaine visibilité lors de mes expositions, j’avais créé moi-même mon site de peinture. Un blog m’a paru plus approprié pour parler des Ateliers d’écriture mais aussi pour partager mes coups de cœurs littéraires.

Je prends déjà le temps sur ma page Facebook de publier quelques articles en lien avec la culture, je diffuse à mes participantes (nous attendons toujours que quelques messieurs nous rejoignent !!!) aux Ateliers d’écriture, les expositions, les lectures, les pièces de théâtre à voir dans le coin. Dans ma salle d’atelier sont présents les livres de mes ami(e)s, ceux des écrivains locaux que j’ai appréciés, bien en évidence pour leur faire un peu de publicité. Alors pourquoi pas le faire pour tous sur un blog public…

Non classé

Découverte des Ateliers d’écriture de l’Ass. Écrire en Presqu’île

Pour démarrer l’année 2021-2022, l’association Écrire en Presqu’île se déplace dans quelques bibliothèques de la Presqu’île de Crozon pour permettre à tous de venir découvrir ce qu’est un atelier d’écriture créative. N’hésitez pas à venir nous rejoindre sur ces rendez-vous ponctuels. L’inscription se fait au près des bibliothèques quelques jours avant en raison du nombre de personnes limitées à 8. Passe sanitaire obligatoire.

10 septembre : Bibliothèque Saint-Pol-Roux – Camaret/mer (02.98.27.86.28)
17 septembre : Bibliothèque Henri-Queffelec – Crozon (02.98.27.11.74)
21 septembre : Bibliothèque Communale de Landévennec (02.98.27.77.89)

Les ateliers d’écriture reprendront ensuite au 16 Hent Menez Menevret à MORGAT tous les vendredis de 14h30 à 16h30 sauf vacances scolaires.
Inscriptions (nombre de places limitées) auprès de l’animatrice Véronique Boënnec par Tél. : 06.82.12.01.36 ou par mail veronique.boennec@orange.fr

Tarifs :
Adhérent : 10€ l’adhésion
                 4 € l’atelier
                40€ la carte de 10 ateliers
Non adhérent :
                10€ l’atelier   

Un atelier d’écriture est avant tout un moment de plaisir, de partage et d’échange, accessible à tous quels que soient l’approche actuelle et l’objectif du participant.
Grâce à des techniques d’accompagnement, il permet d’aller vers l’écriture créative. Les consignes proposées par l’animateur, amènent à l’esprit des mots, entraînent l’écriture spontanée et instinctive.
De façon naturelle, textes libres, poésies, nouvelles, contes, prendront forme. On écrit dans un cadre rassurant, sans jugement d’aucune sorte.

La régularité aux ateliers d’écriture est conseillée car elle permet l’évolution de l’écriture, souvent de façon impressionnante, elle permet de prendre de l’assurance et de développer son propre style.

Articles de presse Ateliers d'écriture, Articles de presse Catégorie, Ateliers d'écriture

Activités de l’Ass. Écrire en Presqu’île en 2021

Dès avril, après avoir poursuivi les ateliers d’écriture par mail et par visioconférence, les membres de l’Ass. Écrire en Presqu’île ont été heureux de se retrouver en terrasse pour écrire et partager leurs textes. Lors des deux derniers ateliers en demi-groupe, le jardin de la Ferme des arts de Bizec à Argol est devenu sujet d’écriture. Nous remercions Carlos Adventuriero et son épouse de nous avoir accueillis, ses masques en terre nous ont inspiré de très beaux textes. Nous avons clôturé par l’AG, et pour finir en beauté, elle a été précédée d’un mini atelier d’écriture et suivie d’un pique-nique partagé.

Au cours de l’été, Véronique qui anime les ateliers d’écriture tout le long de l’année pour L’Ass. Écrire en Presqu’île a laissé sa place à Cathy. Nous nous sommes donné rendez-vous au bord de la mer pour une journée d’écriture créative. Malgré la température dépassant les 30°, nous avons passé un excellent moment, le thème de l’atelier d’écriture du matin nous a permis de revenir sur nos souvenirs d’enfance et après le pique-nique, la poésie nous a emportés vers d’autres univers.

Auteurs bretons, Auteurs francophones, Mes coups de coeur, Non classé, Récits, Témoignages et autobiographies

Mes petits mots de billet de Herve Poëns

Mes petits mots de billet

Témoignage d’Herve Poëns

Auto-édité en 2015

« Petits mots de billet » est le témoignage émouvant d’un père ayant perdu son fils et qui par la marche et l’écriture cherche à se reconstruire, à se retrouver. Hervé Poëns partage son chemin personnel de deuil, neuf mois le temps d’une grossesse, pour renaître à la vie. L’ex-enseignant reste un pédagogue et son récit peut être une aide à des personnes ayant subi cette épreuve de perdre un enfant. Pas à pas nous suivons avec lui toutes les étapes du deuil et même si chacun vit un deuil qui lui est propre, à sa vitesse, avec son vécu et sa personnalité, observer comment d’autres se remettent sur chemin de la vie peut être d’un grand soutien.

Ce récit m’a ému moi qui 20 ans après le suicide de mon frère ai souhaité témoigner sur sa disparition, sur son geste volontaire de s’ôter la vie dans mon récit « Frère et soeur À chacun son chemin » – Bleuenn Éditions. Mon regard était différent de celui d’un père, mon deuil a pris beaucoup de temps et a peut-être mis ma vie en péril, mais mon combat est la preuve que l’on peut refaire surface et que l’écriture peut devenir une forme d’art-thérapie que chacun peut mener à sa façon. Quand tout va mal dans son esprit au point de faire souffrir son corps, il ne faut pas hésiter à aller demander de l’aide à une personne extérieure qui pourra accueillir la parole de la personne en souffrance.

Avec Herve Poëns que j’ai eu le plaisir de croiser dans un salon du livre, je partage mon désir de faire connaître l’association ANJPV d’aide aux personnes endeuillées reconnue d’utilité publique, antenne locale JPV29, sur Facebook https://www.facebook.com/JPV-2922-Sans-toi-mon-enfant-351318808385523; STMFMS Sans toi mon frère ma soeur

https://www.facebook.com/motsdicietdailleurs/videos/france-3-bretagne-a-consacr%C3%A9-un-reportage-%C3%A0-herve-po%C3%ABns-auteur-de-mes-petits-mot/866899090034788/

Auteurs étrangers, Auteurs bretons, Auteurs francophones, Les nouveautés, Roman

La part de joie de Jana Zdenkova

La part de joie

Roman de Jana Zdenkova

Éditions Spinelle – Octobre 2020

En 1968 la jeune Lenka ayant vécu le Printemps de Prague et ses manifestations, se retrouve obligé de quitter son pays et à sa famille. En Allemagne où elle a obtenu l’asile politique, Lenka reconstruit sa vie au fil des rencontres. Elle cherche sa voie professionnelle qu’elle trouve dans l’aide aux personnes en difficulté. Quand lors d’un voyage en bord de mer en Bretagne en 1982, elle tombe amoureuse d’un homme et des paysages de ce bout du monde, Lenka suit ce que lui dicte son coeur. Son caractère entier et spontané, la pousse vers cette nouvelle vie, une nouvelle langue, de nouveaux espoirs, abandonnant ses amis et sa formation d’art-thérapeute qu’elle venait de commencer. La difficulté de la langue française oblige Lenka à abandonner sa carrière, elle a du mal à trouver sa place et vit dans le regret de son pays maternel, de sa famille, de ses amis, de cette possibilité d’une autre vie qu’elle a laissée derrière elle …

Ce roman de Jana Zdenkova raconte la vie d’une femme au fort tempérament qui se laisse guider par ses sentiments, mais qui tient à garder un équilibre entre vie familiale et professionnelle. Nous la suivons dans son parcours, au fil des conversations entre amies, de ses voyages, de ses réflexions, dans sa quête pour se retrouver pleine et entière.

Auteurs bretons, Auteurs français, Mes coups de coeur, Roman

Article 353 du code pénal de Tanguy Viel

Article 353 du code pénal

Roman de Tanguy Viel

Éditions de Minuit – Collection « double » – 2017

Article 353 (extrait du code pénal) : Avant que la cour d’assises se retire, le président donne lecture de l’instruction suivante, qui est, en outre, affichée en gros caractères, dans le lieu le plus apparent de la chambre des délibérations :  » Sous réserve de l’exigence de motivation de la décision, la loi ne demande pas compte à chacun des juges et jurés composant la cour d’assises des moyens par lesquels ils se sont convaincus, elle ne leur prescrit pas de règles desquelles ils doivent faire particulièrement dépendre la plénitude et la suffisance d’une preuve ; elle leur prescrit de s’interroger eux-mêmes dans le silence et le recueillement et de chercher, dans la sincérité de leur conscience, quelle impression ont faite, sur leur raison, les preuves rapportées contre l’accusé, et les moyens de sa défense. La loi ne leur fait que cette seule question, qui renferme toute la mesure de leurs devoirs :  » Avez-vous une intime conviction ? « . « 

Martial Kermeur est auditionné devant un juge pour le meurtre du promoteur immobilier Antoine Lazennec. L’homme ne nie pas l’avoir jeté à la mer et demande à ce que l’on prenne le temps d’écouter son histoire et ce qui l’a amené à cet acte. Ce roman au titre désarmant n »est pas un livre de droit, il raconte pas à pas comment un homme ordinaire, balloté par la vie, un divorce, un licenciement, une erreur d’appréciation peut arriver à commettre un geste irréparable. Au bout de ce récit doit en sortir l’intime conviction du juge.

Ce septième roman d’un écrivain né à Brest en 1973 est un très beau livre. Cette histoire d’un homme floué par la vie est écrite d’une façon très touchante. Ce huis clos entre le juge et le prévenu est écrit avec une grande finesse, les sentiments, le ressenti d »Antoine Lazennec sont décrits avec une grande humanité.

Mes coups de coeur, Non classé, Roman

My absolute darling de Gabriel Tallent

My absolute darling

Roman de Gabriel Tallent

Traduit de l’américain par Laura Derajinski

Éditions Gallmeister – Mars 2018

Depuis sa prime enfance, Turtlle Aveston vit avec un père charismatique et tyrannique . Dans son collège, certaines personnes essaient de comprendre et d’aider cette adolescente repliée sur elle même, mais Turttle refuse les mains tendues. Malgré ce que lui fait vivre son père, elle ne peut s’empêcher de l’aimer et ne souhaite pas lui causer du tort. Une rencontre, avec un Jacob un lycéen blagueur lui donne envie de s’extraire de l’emprise de son père dont elle commence à comprendre le caractère abusif.

Ce roman évoque brillamment un sujet très dur et très noir. Le suspens est présent à chaque page, nous voyons la Turtle se rebiffer petit à petit contre ce parent délétère à l’extrême. Nous entrevoyons la noirceur de l’âme d’un parent qui prend son enfant pour sa chose.

Les nouveautés, Roman, Témoignages et autobiographies

Térébenthines de Carole Fives

Térébenthine

Roman de Carole Fives

Éditions Gallimard – Octobre 2020

La narratrice arrive aux beaux-arts avec des rêves plein la tête, elle fait connaissance de Luc et Lucie qui partagent avec son goût pour la peinture. En rupture avec les courants artistiques des années 2000, le petit groupe se retrouve isolé, réduit à fréquenter les sous-sols des beaux-arts, moqué souvent. Parmi, les peintres étudiés peu sont des femmes, la narratrice se rebiffe …

Roman très intéressant qui évoque les années Beaux-arts de l’auteur. Le sujet de ce livre me semble complémentaire à mon propre récit que j’ai édité cette année « Frère et sœur, À chacun son chemin » bien que le passage aux Beaux-arts de mon frère se situe à la fin des années 80. L’obligation de se remettre en question imposée aux jeunes étudiants les déstabilisait déjà énormément. L’emploi du pronom personnel « tu » comme narrateur m’a un peu surprise.

Les nouveautés, Thriller et Polar

Mon amie Adèle de Sarah Pinborough

Mon Amie Adèle

Thriller de Sarah Pinborough

Traduit de l’anglais par Paul Benita

Éditions Le livre de Poche – Février 2020

Louise, mère célibataire fait une rencontre dans un bar : en fin de soirée sur fond d’alcool, des baisers sont échangés. Cet homme s’avère être son nouveau patron, un psychiatre renommé. Ils décident d’un commun accord d’oublier cette soirée surtout que cet homme séduisant a une charmante épouse Adèle, que Louise encontre par hasard. Esseulée dans cette nouvelle ville, Adèle cherche à se lier d’amitié avec Louise qui tout d’abord hésitante se laisse envoûter par cette femme. Une relation complexe se crée entre ce trio qui nous amène là où on ne s’attend pas.

Ce thriller psychologique est captivant. Comme Louise, le lecteur ne sait plus sur quel pied danser avec ce couple qui semble caché un secret.

Dédicaces

Dédicaces de Véronique Boënnec, auteure de la Presqu’île de Crozon pour son récit Frère et sœur à chacun son chemin à Plouguerneau

« Vivre et vivre encore », leitmotiv de Véronique Boënnec, à Plouguerneau

À gauche, Christine Boutard, présidente de JPV29, au centre, l’auteure, Véronique Boënnec, et à droite, une lectrice. L’auteure raconte un combat pour la vie, une revanche sur la mort et envoie un message d’espoir. (Photo médiathèque de Plouguerneau)

Samedi, Véronique Boënnec est venue faire une séance de dédicaces, à la médiathèque de Plouguerneau, pour la sortie de son livre « Frère et sœur, À chacun son chemin », édité chez Bleuenn Éditions. Par un témoignage sensible et intimiste, l’auteur aborde le thème du deuil suite au suicide d’un frère, mais aussi le deuil d’une vie antérieure suite à un lymphome contre lequel elle a dû se battre pour rester en vie. Pour l’accompagner ce jour-là Christine Boutard, la présidente de l’association Jonathan Pierres vivantes (JPV 29), est venue présenter l’association d’aide aux personnes endeuillées à laquelle sera reversée une partie des droits d’auteurs.

Pratique

Association Jonathan Pierres vivantes, centre social de Pen ar Créac’h, 13, rue du Professeur Chrétien, Brest ; tél : 02 98 02 18 56. Site internet : www.sanstoimonenfant.jimdo.com

Dédicaces

Dédicaces de Veronique Boënnec pour son récit « Frère et sœur À chacun son chemin »

À venir : le 17 octobre 2020, dédicaces de Véronique Boënnec à La Médiathèque Les Trésors de Tolens à Plouguerneau de 10h à 12h. L’auteur sera accompagnée de Christine Boutard présidente de l’Assocation JPV29 (Jonathan Pierres Vivantes : association reconnue d’utilité publique venant en aide aux personnes endeuillées)

Publié le 11 octobre 2020 à 16h08 journal « Le Télégramme »

Le poignant témoignage de Véronique Boënnec.

Les lecteurs ont apprécié d’échanger avec Véronique Boënnec (à gauche) sur son courageux parcours de vie.

Samedi matin, Florence Buck, responsable de la bibliothèque, a accueilli en dédicace l’auteur Véronique Boënnec pour son livre « Frère et sœur, à chacun son chemin ». Dans ce livre autobiographique, l’auteure livre un formidable témoignage empreint d’humanité qui revient sur la reconstruction d’une jeune femme après le suicide de son frère, un jeune artiste de 27 ans, et sur la courageuse bataille contre le cancer qu’elle a dû affronter par la suite. L’auteure raconte un combat pour la vie, une revanche sur la mort et envoie un message d’espoir.