Auteurs étrangers, Auteurs bretons, Auteurs francophones, Les nouveautés, Roman

La part de joie de Jana Zdenkova

La part de joie

Roman de Jana Zdenkova

Éditions Spinelle – Octobre 2020

En 1968 la jeune Lenka ayant vécu le Printemps de Prague et ses manifestations, se retrouve obligé de quitter son pays et à sa famille. En Allemagne où elle a obtenu l’asile politique, Lenka reconstruit sa vie au fil des rencontres. Elle cherche sa voie professionnelle qu’elle trouve dans l’aide aux personnes en difficulté. Quand lors d’un voyage en bord de mer en Bretagne en 1982, elle tombe amoureuse d’un homme et des paysages de ce bout du monde, Lenka suit ce que lui dicte son coeur. Son caractère entier et spontané, la pousse vers cette nouvelle vie, une nouvelle langue, de nouveaux espoirs, abandonnant ses amis et sa formation d’art-thérapeute qu’elle venait de commencer. La difficulté de la langue française oblige Lenka à abandonner sa carrière, elle a du mal à trouver sa place et vit dans le regret de son pays maternel, de sa famille, de ses amis, de cette possibilité d’une autre vie qu’elle a laissée derrière elle …

Ce roman de Jana Zdenkova raconte la vie d’une femme au fort tempérament qui se laisse guider par ses sentiments, mais qui tient à garder un équilibre entre vie familiale et professionnelle. Nous la suivons dans son parcours, au fil des conversations entre amies, de ses voyages, de ses réflexions, dans sa quête pour se retrouver pleine et entière.

Publicité
Auteurs bretons, Auteurs français, Mes coups de coeur, Roman

Article 353 du code pénal de Tanguy Viel

Article 353 du code pénal

Roman de Tanguy Viel

Éditions de Minuit – Collection « double » – 2017

Article 353 (extrait du code pénal) : Avant que la cour d’assises se retire, le président donne lecture de l’instruction suivante, qui est, en outre, affichée en gros caractères, dans le lieu le plus apparent de la chambre des délibérations :  » Sous réserve de l’exigence de motivation de la décision, la loi ne demande pas compte à chacun des juges et jurés composant la cour d’assises des moyens par lesquels ils se sont convaincus, elle ne leur prescrit pas de règles desquelles ils doivent faire particulièrement dépendre la plénitude et la suffisance d’une preuve ; elle leur prescrit de s’interroger eux-mêmes dans le silence et le recueillement et de chercher, dans la sincérité de leur conscience, quelle impression ont faite, sur leur raison, les preuves rapportées contre l’accusé, et les moyens de sa défense. La loi ne leur fait que cette seule question, qui renferme toute la mesure de leurs devoirs :  » Avez-vous une intime conviction ? « . « 

Martial Kermeur est auditionné devant un juge pour le meurtre du promoteur immobilier Antoine Lazennec. L’homme ne nie pas l’avoir jeté à la mer et demande à ce que l’on prenne le temps d’écouter son histoire et ce qui l’a amené à cet acte. Ce roman au titre désarmant n »est pas un livre de droit, il raconte pas à pas comment un homme ordinaire, balloté par la vie, un divorce, un licenciement, une erreur d’appréciation peut arriver à commettre un geste irréparable. Au bout de ce récit doit en sortir l’intime conviction du juge.

Ce septième roman d’un écrivain né à Brest en 1973 est un très beau livre. Cette histoire d’un homme floué par la vie est écrite d’une façon très touchante. Ce huis clos entre le juge et le prévenu est écrit avec une grande finesse, les sentiments, le ressenti d »Antoine Lazennec sont décrits avec une grande humanité.

Mes coups de coeur, Non classé, Roman

My absolute darling de Gabriel Tallent

My absolute darling

Roman de Gabriel Tallent

Traduit de l’américain par Laura Derajinski

Éditions Gallmeister – Mars 2018

Depuis sa prime enfance, Turtlle Aveston vit avec un père charismatique et tyrannique . Dans son collège, certaines personnes essaient de comprendre et d’aider cette adolescente repliée sur elle même, mais Turttle refuse les mains tendues. Malgré ce que lui fait vivre son père, elle ne peut s’empêcher de l’aimer et ne souhaite pas lui causer du tort. Une rencontre, avec un Jacob un lycéen blagueur lui donne envie de s’extraire de l’emprise de son père dont elle commence à comprendre le caractère abusif.

Ce roman évoque brillamment un sujet très dur et très noir. Le suspens est présent à chaque page, nous voyons la Turtle se rebiffer petit à petit contre ce parent délétère à l’extrême. Nous entrevoyons la noirceur de l’âme d’un parent qui prend son enfant pour sa chose.

Les nouveautés, Roman, Témoignages et autobiographies

Térébenthines de Carole Fives

Térébenthine

Roman de Carole Fives

Éditions Gallimard – Octobre 2020

La narratrice arrive aux beaux-arts avec des rêves plein la tête, elle fait connaissance de Luc et Lucie qui partagent avec son goût pour la peinture. En rupture avec les courants artistiques des années 2000, le petit groupe se retrouve isolé, réduit à fréquenter les sous-sols des beaux-arts, moqué souvent. Parmi, les peintres étudiés peu sont des femmes, la narratrice se rebiffe …

Roman très intéressant qui évoque les années Beaux-arts de l’auteur. Le sujet de ce livre me semble complémentaire à mon propre récit que j’ai édité cette année « Frère et sœur, À chacun son chemin » bien que le passage aux Beaux-arts de mon frère se situe à la fin des années 80. L’obligation de se remettre en question imposée aux jeunes étudiants les déstabilisait déjà énormément. L’emploi du pronom personnel « tu » comme narrateur m’a un peu surprise.

Auteurs francophones, Mes coups de coeur, Roman

Une bête au Paradis de Cécile Coulon

Une bête au paradis

Roman de Cécile Coulon

Éditions L’iconoclaste – août 2019

Blanche et son jeune frère Gabriel vivent avec leur grand-mère Émilienne dans une ferme isolée. Depuis le décès accidentel de leurs parents, la jeune fille s’est donnée à cœur perdu dans cette exploitation qu’ils avaient appelée « Paradis ». En plus de l’école, elle aide Émilienne et Louis l’ouvrier agricole à tenir la ferme. Adolescente, elle vit le parfait amour avec Alexandre. À la fin de leur lycée, Blanche tombe de haut quand elle apprend que son grand amour, a d’autres ambitions que celle de rester dans la région. Elle vit son départ comme un abandon.

Ce roman monte petit à petit en intensité, il nous plonge dans l’univers de personnages blessés par la vie qui essaient de survivre chacun à leur façon. Quand l’amour pointe son nez, on a l’impression que les nuages vont se dissiper, mais l’ambition et l’amour de la terre transforment ce paradis en enfer. Très beau roman, psychologie et suspens au rendez-vous dans ce monde hors du temps.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Roman

Un dieu dans la poitrine de Philippe Krhajac

Un dieu dans la poitrine

Roman de Philippe Krhajac

Éditions Flammarion – 2018

Phérial Chpapjik, un enfant de l’assistance publique arrive à l’âge de 4 ans dans un orphelinat après un séjour à l’hôpital. Ce garçon fragile psychologiquement grandit parmi d’autres enfants au même parcours, qui s’étonnent de le voir s’évanouir quand l’émotion le dépasse. Souvent un besoin irrépressible de sortir et de s’allonger contre le sol le prend. S’en suit un placement dans une famille d’accueil, il s’attache et on le déplace, il subit sans avoir la possibilité de dire non. Phérial devient inévitablement un adolescent difficile. La rencontre avec trois femmes l’empêchera de sombrer, le théâtre lui donnera la possibilité d’apprendre à exprimer ces sentiments.

Ce premier roman de Philippe Krhajac brosse un tableau bien triste de l’enfance abandonnée. Le personnage de Phérial est touchant, il nous donne envie de nous révolter avec lui. Bringbalé par la vie, il ne plonge pas et réussit à survivre, tout comme l’auteur qui nous donne par ce récit, une leçon de vie avec une fin optimiste.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Roman

Chanson douce de Leïla Slimani

Chanson douce

Roman de Leïla Slimani

Éditions folio – Décembre 2019

Éditions Gallimard – 2016

(Prix Goncourt 2016 – Grand prix des lectrices de Elle 2017 – Grand prix des lycéennes de Elle 2017)

Myriam et Paul, jeunes parents surmenés, ont besoin d’une nourrice pour garder leurs deux enfants. Louise leur est chaudement recommandée par une connaissance. Après avoir vu défiler plusieurs personnes en entretien, elle leur fait bonne impression. Au bout de quelques jours, la voyant agir avec Mila et Adam, ils conviennent tous deux qu’ils sont tombés sur la nourrice idéale. Petit à petit, Louise se rend indispensable, trop peut-être !

Dès le début de notre lecture, on comprend qu’un drame s’est déroulé dans cette famille. Ce roman psychologique nous présente un personnage sombre et complexe en la personne de la nourrice. Au fil des pages, la tension monte et l’auteur nous dévoile ce qui a amené Louise à cette extrémité, nous plongeant dans une histoire sordide.

Auteurs francophones, Dans ma bibliothèque, Roman

Salam Ouessant d’ Azouz Begag

Salam Ouessant

Roman d’Azouz Begag

Éditions Albin Michel – Avril 2012

Un père de famille, lyonnais, dont les origines algériennes se lisent sur son visage, mais qui ne connaît du pays de ses parents que les étés, choisit d’amener pour une semaine de vacances ses filles Sofia et la petite Zola sur l’île d’Ouessant, île dont un ami d’enfance lui parlait avec une immense tendresse et une grande nostalgie. Il espère beaucoup par ce séjour rétablir un lien entre lui et ses enfants que son choix de divorcer a entaché. Mais Zola et Sofia auraient préféré le soleil de l’Algérie à la pluie d’Ouessant.

Un livre émouvant; ce père, déchiré entre l’envie d’être à la hauteur des attentes de ses deux filles après son divorce et celle de se reconstruire en tant qu’homme, est touchant …

Auteurs francophones, Dans ma bibliothèque, Les nouveautés, Roman

Le répondeur de Luc Blanvillain

Le répondeur

Roman de Luc Blanvillain

Éditions Quidam éditeur – Octobre 2019

Baptiste essaie de percer en tant qu’imitateur. Dans un théâtre associatif, il vivote avec quelques imitations bien tournées qui ne déplacent pas les foules. Pourtant un jour, un de ses spectateurs vient le voir dans sa loge et Baptiste a la surprise de reconnaître son écrivain favori, le célèbre auteur Jean Chozène. Mais Chozène a une proposition étrange à lui faire, il lui demande de devenir son répondeur, ayant besoin de calme et de silence, il souhaite que Baptiste imite sa voix pour répondre aux appels incessants qu’il reçoit.

J’ai trouvé l’idée de ce roman originale, je l’ai lu avec plaisir. J’avais besoin de légèreté en cette période de confinement. Il peut nous être arrivé d’avoir besoin que notre téléphone arrête de sonner, envie de ne plus avoir de fil à la patte. Ce n’est pas le cas en ce moment où ce lien à distance est essentiel pour ne pas être isolé. Mais l’idée d’un auteur utilisant un tel subterfuge pour pouvoir écrire tranquillement m’a bien plu.

Auteurs francophones, Lectures partagées, Mes coups de coeur, Roman

Les singuliers d'Anne Percin

Les singuliers

Roman d’Anne Percin

Éditions Babel – 2016

À partir des lettres de trois personnages fictifs, Anne Percin nous transmet l’ambiance et des détails sur le quotidien des peintres installés à Pont-Aven ou au Pouldu vers la fin du XIXe siècle dont Gauguin, Émile Bernard, Meyer de Haan … Les correspondances de Hugo Boch avec son ami Tobias et sa cousine Hazel, par le travail d’Hugo nous parlent aussi de l’arrivée de la photographie dans l’art et la vie quotidienne des gens des villages. Tous trois évoquent les mouvements nouveaux en peinture, les conflits qui opposent les différents courants artistiques, le nabisme, l’impressionnisme, l’académisme. Un peintre se distingue, exceptionnel, mais inclassable : Vincent Van Gogh interpelle, mais n’est pas reconnu, on le renvoie toujours à sa folie. L’auteur offre un regard extérieur sur la relation entre Gauguin et Van Gohg.

J’ai trouvé ce livre passionnant. Il me donnerait presque envie de reprendre mes pinceaux dans cette période de confinement. La correspondance datant de 1888 à 1891 évoque la grippe espagnole et les nombreux morts qu’elle a provoqués, elle permet ainsi un parallèle avec notre situation actuelle. Peu de précautions étaient prises à l’époque, essayons de faire mieux !!!